CULTURE EN DANGER – SOUTIEN EN CASTEL COUCOU

Castel Coucou est un espace d’art contemporain qui œuvre à Forbach depuis plus de 30 ans via une programmation faite d’expositions, de résidences et d’ateliers. Elle veille à instaurer une réelle proximité entre artistes et publics à travers des temps d’échanges et de rencontres, afin de sensibiliser aux pratiques artistiques contemporaines. Notre travail établi sur le territoire en matière d’éducation artistique et culturelle, de projets transfrontaliers, de promotion des jeunes artistes et de problématisation du territoire, a rapidement été reconnu par les différentes institutions qui nous soutiennent toujours aujourd’hui : la DRAC Grand Est, la Région Grand Est, le Département de la Moselle et la Ville de Forbach. Cette reconnaissance s’est également concrétisée par l’intégration d’un réseau d’art contemporain : le réseau LoRA.

Depuis 2015, grâce à une convention signée avec la Ville de Forbach, l’association met en place sa programmation dans les locaux de l’ancienne synagogue de Forbach, à savoir l’ancien lieu de culte en lui-même pour les expositions, une salle destinée aux ateliers d’arts plastiques et un appartement pour l’espace administratif.

Pourtant, ce mardi 9 février, nous recevons un recommandé de la part de Monsieur Cassaro, actuel Maire de la Ville de Forbach, nous « sommant de quitter les locaux avec effet immédiat ». Pour tenter de comprendre cette décision il faut revenir en décembre, moment où une demande de mise à disposition d’un logement municipal a été déposée, afin d’y héberger un artiste en résidence. Cette demande, accordée par Monsieur le Maire, a finalement été remise en question le jour de l’état des lieux, nous plongeant dans l’incertitude les jours suivant l’arrivée de l’artiste. Ainsi, nous n’avons pas eu d’autres choix que d’accueillir l’artiste dans l’appartement, motif utilisé par la suite pour résilier la convention d’occupation.

Cette résiliation, par son motif, créé par la Ville de Forbach elle-même, sa mise en place, avec effet immédiat, et son absence de solution et de dialogue, a tout d’une rupture abusive.

Prendre une décision comme celle-là concernant Castel Coucou, n’est bien sûr pas sans porter préjudices aux acteurs qui l’entourent :
– Arrêter nos activités du jour au lendemain a pour conséquences de stopper tous les projets entamés avec les établissements scolaires et sociaux : des projets sur lesquels les enfants, adolescents, ont commencé à travailler depuis plusieurs mois et qui ne verront ainsi jamais le jour.
– D’annuler les expositions qui étaient prévues et d’avertir les artistes que le travail sur lequel ils ont planché un an à l’avance, et pensé en fonction de l’espace, ne sera jamais présenté.
– De trouver des solutions, dans le cas présent, dans l’urgence, pour la résidence d’écriture qui est en cours et l’artiste qui est accueilli.
– De mettre salariés et volontaires qui travaillent pour la structure au chômage technique, puisque sans espace de travail, il n’y a plus de moyens d’actions pour la programmation en cours.

Il ne nous semble pas correct, en plus du mépris apparent pour le travail effectué par l’association, de traiter les artistes, les partenaires, les petits coucous, les participants aux ateliers, les salariés et toutes les personnes en relation avec Castel Coucou de cette façon.
Cette pétition que nous vous invitons à signer, compte démontrer à Monsieur Cassaro, Maire de la Ville de Forbach, qu’une structure d’art contemporain comme la notre, si petite soit-elle, ne repose pas seulement sur quelques personnes, mais qu’elle fait fonctionner tout un écosystème et participe au dynamisme du territoire déjà fragilisé. Elle fait travailler des artistes professionnels, tisse des relations de confiance et de travail avec des partenaires de terrain, se lie avec les établissements scolaires et leurs élèves, et tout ceci dans le seul et unique but, en collaboration avec les artistes, de développer le territoire, de susciter auprès des habitants la réflexion et la curiosité mais surtout de rester exigeant et ne pas tirer la culture vers le bas.

 

Malheureusement nous ne sommes pas les seuls, de plus en plus de municipalités se séparent de leurs acteurs culturels au profit d’une programmation qu’elles souhaitent elles-mêmes dessiner. Dans une période si critique pour la culture, il est urgent de défendre les professionnels qui sont déjà bien assez menacés, de garantir une éducation artistique et culturelle de qualité, et surtout de contribuer à l’ouverture d’esprit des citoyens grâce aux productions artistiques de nos contemporains.

Nous demandons, bien évidemment, à terminer la programmation sur laquelle nous nous sommes engagés, mais surtout à continuer de travailler dans des locaux adaptés à nos besoins, aux besoins des habitants :
– Un atelier qui puisse recevoir un groupe d’enfants allant jusqu’à 25.

– Un espace qui puisse accueillir des expositions et leurs publics tous les jours de l’année.

– Un espace de travail pour les salariés.

– Un appartement à disposition pour accueillir des artistes en résidences toute l’année.

Nous vous remercions par avance pour votre soutien. Pour nous. Pour tous les acteurs de la culture. Il est de notre devoir de veiller ensemble à la construction d’une société faite de citoyens doués d’esprit critique et d’analyse.

>>>>> PÉTITION À SIGNER ICI <<<<<

Si vous avez été en contact avec Castel Coucou en tant qu’artiste, partenaire, participant aux ateliers, publics, adhérent, lors de vernissage, de loin ou de près, et que vous souhaitez exprimer votre mécontentement suite à cette décision, vous pouvez écrire à cette adresse : cabinet.maire@mairie-forbach.fr, ou directement par voie postale auprès de Monsieur le Maire, Alexandre Cassaro, à la Mairie de Forbach.

>> Si vous le souhaitez, modèle de lettre ici, (Lettre PDF OU Lettre doc ) à remplir par vos soins